• Accord'âme

La fable des nouilles et des œufs - sagesse



De son vivant Thomas Sankara, ancien président du Burkina Faso, racontait comment son père lui avait donné une belle leçon de sagesse.


Nous vous la partageons :


La fable des nouilles et des œufs






Un jour, mon père avait préparé deux bols de nouilles et les avait déposées sur la table.


Un œuf se trouvait devant l’un d’eux contrairement à l’autre. » Mon fils, quel bol veux tu ? À toi de choisir, « me dit-il.


À l’époque, il était très difficile de se procurer des œufs. On en mangeait seulement lors des grandes fêtes ou du nouvel an.


Bien entendu, j’ai choisi le bol avec l’œuf, et tandis que nous commencions à manger je me congratulais moi-même pour ma sage décision puis à ma grande surprise, mon père terminait de manger ces nouilles, il y avait en dessous deux œufs comme j’ai regretté ! Et je me suis grondé d’avoir pris une décision trop rapide.


Mon père sourit et dit : mon fils, tu dois te souvenir que ce que voient tes yeux n’est pas toujours vrai, en croyant prendre l’avantage sur les autres tu vas tout perdre !


Le lendemain, mon père prépara deux bols de nouilles, l’une avec un œuf dessus et l’autre sans œufs. De nouveaux, il les déposa sur la table et dit mon fils à toi de choisir.


Quel bol veux tu ?


Cette fois-ci, je fus plus malin et je choisis le bol sans œufs dessus, mais à ma grande surprise alors que j’écartais les nouilles pour voir en dessous, je m’aperçus qu’il ne se trouvait aucun œuf !


De nouveaux, mon père sourit et me dit : mon fils, tu ne dois pas toujours t’appuyer sur ton expérience, car la vie peut parfois te tromper ou te jouer des tours.

Mais ne soit ni triste ni énervé. Prends ça comme une leçon ; tu ne pourras pas apprendre cela dans les livres d’école.


Le troisième jour, mon père prépara à nouveau deux bols de nouilles ; l’un avec l’œuf et l’autre sans œufs.


Il déposa les deux bols sur la table, et me dit à nouveau mon fils à toi de choisir : quel bol veux tu ?


Cette fois-ci, je dis à mon père : père choisit en premier, tu es à la tête de la famille et c’est toi qui nous apportes le plus.


Mon père ne déclina pas ma proposition et choisit le bol avec l’œuf.


Et tandis que je mangeais mon bol avec de nouilles, certains qu’il ne s’y trouvait aucun œuf dessus, qu’elle ne fut pas ma surprise lorsque je découvris deux œufs en dessous des nouilles.


Mon père me sourit des yeux remplis d’amour, et me dit : mon enfant souviens toi ! Si tu penses du bien des autres, de bonnes choses vont naturellement t’arriver.


8 vues0 commentaire

© 2017 Association Accord'Âme

Tous droits réservés

Mentions légales

  • Facebook Social Icon