• Accord'âme

Le train de la vie - Jean d'Ormesson


Ce texte magnifique et particulièrement inspirant est une belle métaphore de la vie. Ou plutôt celle du voyage de la naissance à la mort, qui rappelle les essentiels de l’existence. Ces mots invitent à aller à notre essentiel justement, à savourer l’instant présent et à exprimer notre gratitude pour les belles personnes qui illuminent nos vies.

« À la naissance, on monte dans le train et on rencontre nos parents. Et on croit qu’ils voyageront toujours avec nous. Pourtant, à une station, nos parents descendront du train, nous laissant seuls continuer le voyage…

Au fur et à mesure que le temps passe, d’autres personnes montent dans le train. Et elles seront importantes : notre fratrie, nos amis, nos enfants, même l’amour de notre vie.

Beaucoup démissionneront (même éventuellement l’amour de notre vie), et laisseront un vide plus ou moins grand. D’autres seront si discrets qu’on ne réalisera pas qu’ils ont quitté leurs sièges.

Ce voyage en train sera plein de joies, de peines, d’attentes, de bonjours, d’au-revoirs et d’adieux. Le succès est d’avoir de bonnes relations avec tous les passagers pourvu qu’on donne le meilleur de nous-mêmes.

On ne sait pas à quelle station nous descendrons, donc vivons heureux, aimons et pardonnons. Il est important de le faire car lorsque nous descendrons du train, nous ne devrons laisser que de beaux souvenirs à ceux qui continueront leur voyage.

Soyons heureux avec ce que nous avons et remercions le ciel de ce voyage fantastique. Aussi, merci d’être un des passagers de mon train.

Et si je dois descendre à la prochaine station, je suis content d’avoir fait un bout de chemin avec vous. »

Jean d’Ormesson

Jean d’Ormesson, surnommé Jean d’O, né en 1925 et mort en 2017, est un écrivain, académicien, journaliste et philosophe français. C’est en 1971 que débute réellement sa carrière littéraire, avec la parution de « La Gloire de l’Empire », Grand prix du roman de l’Académie française. Aspirant à un monde traditionnellement moderne, il insuffle à ses écrits un peu de lui. Mais, il ne fait pas que parler de lui-même et transmet à la nouvelle génération des réflexions philosophiques. Il a le goût de la formule pleine d’esprit et une prédilection pour le bonheur.

Et si je dois descendre à la prochaine station, je suis content d’avoir fait un bout de chemin avec vous. »

Jean d’Ormesson


71 vues

© 2017 Association Accord'Âme

Tous droits réservés

Mentions légales

  • Facebook Social Icon